La nutrithérapie c'est quoi ?

Extraits du site du CFNA (Centre de Formation en Nutrithérapie Appliquée)

La nutrithérapie n’est pas une médecine alternative.

Elle repose sur la biochimie dont elle est l’application pratique. Elle est soutenue par des milliers d’études scientifiques. Dans ce sens, elle devrait être considérée comme une approche indispensable à votre santé tant en prévention qu'en co-thérapie. ».

Objectifs de la nutrithérapie

  • Promotion de la santé : restauration de l’énergie, bilan et correction des déséquilibres alimentaires et des déficits nutritionnels, techniques de coaching, conscientisation des pollutions de l’environnement (travail, transport, maison, cuisson,…),….

  • Optimisation des fonctions :

  • poids et composition corporelle,

  • solidité du squelette, des articulations, des tendons,

  • fonctions digestives, d’absorption, de métabolisation, d’élimination,

  • renforcement des défenses anti-infectieuses et immunitaires,

  • protection anti-inflammatoire,

  • modulation hormonale, de reproduction (fertilité, grossesse, accouchement),

  • croissance physique et intellectuelle,

  • résistance au stress,

  • concentration,

  • humeur et capacité de décision et d’adaptation,

  • détoxification,

  • réparation, ralentissement du vieillissement, longévité en bonne santé.

  • Prévention des altérations des cellules germinales, préservation du patrimoine génétique et des capacités reproductrices, prévention des pathologies aiguës (infectieuses, allergiques,…) et chroniques (SEP, dégénératives : cancers, maladies cardiovasculaires,…)

  • Effet pharmacologique des aliments et des nutriments qui permettent de réduire les doses des traitements et leurs effets secondaires.

 

​Moyens de la nutrithérapie

  • L’alimentation

  • Les conseils positifs (mettre en avant ce qu’il y a à gagner, un bon aliment chassant un mauvais) associés à l’appropriation de techniques de changement de comportement

  • Introduction progressive et durable de nouvelles habitudes alimentaires

  • Maîtrise de techniques de changement de comportement

  • Rééquilibrage des comportements pulsionnels et de dépendance (sucre, alcool, tabac…) via la modulation des systèmes sérotoninergiques

  • Les compléments nutritionnels (vitamines, minéraux, acides gras, acides aminés et substances phytochimiques) qui ne se justifient que si les apports nutritionnels optimaux ne peuvent pas se faire par l’alimentation ou si les besoins sont augmentés (croissance, grossesse, sport,…)

  • Autres : réduction de la charge toxique, ergonomie, techniques d’énergétisation, massages, groupe de soutien,...